Simplicité

Cultiver la simplicité

Il est bon de cultiver un état de conscience tranquille.

Eviter de rester dans la tension, dans le serrement des obligations. S’abstenir d’avoir toujours à courir après quelque chose, une course qui est une accumulation d’ennuis.

– Rester centré, ne pas s’éparpiller dans mille activités ou préoccupations externes.

Bien sûr nous avons des soucis, mais ce n’est pas eux qui devraient donner le ton à notre état mental.

L’état mental qui nous est naturel, c’est la tranquillité. Indispensable pour bien profiter de la vie. Le stress est une corruption, une pollution que génère une vie sociale altérée.

Le bonheur est dans l’immobilité au centre de l’âme, en arrière-plan.

Ne pas attendre que la paix mentale nous revienne par hasard, mais la cultiver, la rechercher comme le point d’ancrage de la conscience.

L’excitation prépare les dégringolades quelles qu’elles soient. La tranquillité naturelle au contraire nous évite de tomber dans l’excès, elle met une distance qui nous avertit avant de tomber dans l’erreur. Elle ouvre les yeux et démystifie l’illusion.

Elle laisse voir les choses simplement pour ce qu’elles sont, dépouillées des imaginations qu’on  attache.

C’est la voie de la sagesse.

Elle laisse entendre la voix intérieure, qui autrement doit la boucler.

Dans les instant où le mental est spontanément libre de tout contenu, nous sommes au contact de notre être complet. C’est s’immerger dans le tout en touchant le point zéro. Voilà une dernière considération déjà bien compliquée,

Revenons-en à rester dans la simplicité, à vivre de la façon la plus ordinaire, c’est la plus heureuse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.