A PROPOS DE TAOÏSME

Aperҫu de philosophie générale

Une philosophie qui encourage à une longue, heureuse et saine vie en ce monde.

C’est ainsi que le Taoïsme s’est fait connaitre par ses pratiques de médecine avancée (acupuncture, phytothérapie, diététique,) d’exercices comme le Tai Chi, le Qigong, de développement spirituel, (méditations, alchimie.)

Cosmogonie :

 L’origine de l’univers n’est pas un Dieu. C’est une énergie mystérieuse, inconnaissable.

Elle se forme d’elle-même, du simple fait de sa possibilité, ou potentialité. C’est un processus naturel, un effet qui n’a pas besoin de cause, et c’est pour cela qu’elle échappe à nos moyens de compréhension. On pense qu’elle a toujours existé, peut-être qu’il ne pouvait pas en être autrement.

L’origine demeure insaisissable au point qu’on ne peut même pas lui donner un nom. On dit que c’est « un vide qui n’est pas le néant. »

On l’appelle Tao, ce qui signifie «la Voie, » c’est-à-dire le processus qui détermine les choses que nous pouvons observer, la loi qui régit l’univers.

Cette énergie est l’origine de la matière et de la conscience, c’est l’énergie de vie qui anime tout ce qui existe. Il n’y a pas de coupure entre l’esprit et la matière, ce sont deux modes d’une seule énergie originelle qui se diversifie, en devenant plus ou moins dense.

 Notre monde

 Le Tao éternel et immuable, crée un monde où tout est mouvement, changement permanent. Les choses n’existent que partiellement, par relation les unes avec les autres. Le bien n’existe pas en soi, mais seulement par rapport au mal.

L’univers  ne répond pas à un dessein préalable. Il apparait avec ses propres lois, que nous pouvons observer et comprendre.

Comprendre l’existence de deux mondes : le ciel antérieur, et le monde physique

Nous connaissons le monde visible, mais il faut se rendre compte qu’il existe également un monde invisible. Celui-là est plus important, car il se produit à partir du vide l’originel (le Tao,) d’abord comme un vaste bouillon nommé Chaos originel, c’est-à-dire un milieu dans lequel toutes les créatures possibles existent déjà, mais dans un état non distinctif, ce sont de simples potentialités.

Au cours des phases suivantes se crée un domaine (multiple) où se trouvent déjà tous les phénomènes que nous connaissons, ceux-ci sont déterminés, identifiables, mais appartiennent encore à la même sphère que les étapes précédentes, c’est-à-dire la sphère subtile, consistant uniquement d’énergie immatérielle, non manifestée.

Ce domaine est le lieu de résidence de créatures immortelles, divines, qui sont en symbiose (identité symbiotique) entre elles et avec l’énergie universelle. Elles ont le pouvoir de voyager dans tous les niveaux de l’univers. Il s’agit souvent d’humains ayant réussi une parfaite évolution. C’est un domaine merveilleux, hors du temps et de l’espace, où tout existe en pleine harmonie.

On donne à cette sphère le nom de Ciel antérieur, car elle précède notre monde. Et ensuite le « Ciel antérieur » donne naissance au monde matériel visible. (Ou Ciel postérieur.)

C’est le ciel antérieur qui précède le Big Bang, c’est lui qui maintient en existence les galaxies, leurs astres et les planètes.

Tout ce qui se forme matériellement sur notre planète dépend de types d’énergie subtile identiques appartenant au Ciel antérieur.  Tous les objets et créatures que nous voyons sont issus et accompagnés d’une énergie subtile qui détermine leur existence et leurs qualités.

Il en va de même pour les humains, nous vivons grâce au flot d’énergie qui nous porte et nous détermine, notre être physique est accompagné d’un « double » spirituel que nous ressentons comme notre soi intérieur.

Au niveau de notre planète

La planète se forme d’abord dans le feu, qui ensuite se condense et donne la croûte terrestre, puis l’eau se manifeste, et l’atmosphère, tous ces éléments qui apportent les conditions viables pour des formes de vie.

Il est maintenant connu que les conditions de vie et les formes de vie ont trouvé leur origine dans les rayonnements cosmiques qui pleuvent sur nous : radiations galactiques, vents stellaires, ce sont des pluies incessantes d’ondes et de particules cosmiques qui ont apporté les constituants nécessaires à la vie.

Comme d’autres cultures anciennes qui adoraient le Dieu Soleil, les sages taoïstes ont compris cela et poussé leur observation beaucoup plus loin. Ils ont identifié quelles ont été les constellations les plus déterminantes dans la création de la vie sur terre. Celles-ci ont apporté des particules « semi-spirituelles, » c’est-à-dire pouvant être observées, et porteuses d’information (énergie capable d’organisation intelligente.) Ces particules ont donné naissance aux formes matérielles, telles que les arbres et les rochers que nous voyons autour de nous, l’environnement physique. Elles concernent aussi notre corps physique, et notre énergie vitale circulant dans les méridiens.

D’autre part, les taoïstes ont aussi identifié d’autres faisceaux de rayonnement dont les radiations sont totalement spirituelles, impossibles donc à observer avec des moyens matériels. Elles sont de l’information spirituelle transmise par les constellations qui relaient cette sorte d’énergie provenant de l’au-delà, du Ciel antérieur à la manifestation.

Cette énergie spirituelle subtile concerne les entités psychiques qui constituent notre mental, (pensées, émotions,) permettent notre conscience, ainsi que notre esprit, lequel est un fragment de l’énergie originelle elle-même.

Comprendre la personne humaine

nous sommes un microcosme de l’univers

Nous sommes esprit et matière, tout comme l’univers est l’union d’une sphère spirituelle et d’une sphère matérielle. Mais dans tous les détails aussi, notre constitution est calquée sur ce qui est au firmament, comme les fleurs identiques des images fractales.

« tout ce qui est en haut est semblable à ce qui est en bas » disaient les anciens.

Pour expliquer brièvement,

Les organes sont la densification des cinq principales énergies célestes.

Les organes et les émotions qui leurs sont liées se trouvent sous l’influence des planètes, et des saisons où ces planètes sont prépondérantes.

Les organes sont aussi influencés par les constellations, selon la situation de celles-ci au cours de la journée. (Une méthode de traitement efficace utilise cette ressource.)

L’énergie qui approvisionne les méridiens est absorbée par les points d’acupuncture, en provenance de la lumière des astres.

L’état du monde entre en fiasco permanent et avancées incertaines

Les cultures premières avaient trouvé des modes de vie sains, durables et équilibrés, atteignant une compréhension du monde que la science moderne parvient à peine à rattraper en utilisant son propre langage.

Depuis deux ou trois millénaires l’humanité a commencé à se dévoyer en suivant un développement déséquilibré, se concentrant de plus en plus sur la vie extérieure, basée sur la réflexion intellectuelle, (qui appartient au monde des objets,) et en s’éloignant de la vie intérieure, qui elle, est fondée sur la compréhension spirituelle ; celle-ci est intuitive, holistique, morale, on peut dire mystique.

Le résultat a conduit à la situation constatée aujourd’hui, celle d’une civilisation confrontée à une crise sans précédent :

D’une part, nous avons atteint des savoirs fantastiques, d’un intérêt inimaginable dans tous les domaines scientifiques, sans oublier les époustouflantes réalisations culturelles,

D’autre part nous avons pourri la planète et sommes confrontés à des désastres économiques, écologiques, démographiques…d’une urgence tragique criante.

Ces dérives catastrophiques proviennent de mauvais choix qui sont faits individuellement dans l’intimité des personnes et ensuite s’étendent au reste de la société.

Ce que Maître Ni écrit pour chaque particulier est aussi valable pour tous les décideurs et ensuite pour la conscience collective de la société :

« Quand vous êtes capable de distinguer ce qui est nocif ou mauvais, sachez que vous recevez une mise en garde. Rejetez ce qui vous fait du tort, cessez les actes inappropriés dans votre vie. Il s’ensuivra que vous serez très heureux de bien faire.

Au contraire, vous serez mécontent de vous et ne vous aimerez pas si vous accumulez ce qui est mauvais et néfaste. Voilà la preuve qu’il dépend de vous d’avoir une existence bénie, ou bien une vie maudite remplie d’ennuis et de désastres. »

Se remettre sur la Voie

Si nous accomplissons autant de ratages que notre histoire le montre, c’est parce que notre milieu est fait d’oppositions, de conflits, de contraintes. Vivre est une lutte dans laquelle nous mettons toute notre activité à satisfaire les besoins, ambitions et désirs présents. C’est la vie externe de notre milieu terrestre.

Nous pouvons cependant trouver de l’aide dans notre vie intérieure, dans l’essence spirituelle qui soutient notre existence, notre nature prénatale, qui demeure présente en nous. C’est là, dans la nature de notre âme, que se trouvent les indications à suivre pour trouver le bon chemin.

A la naissance, nous sommes équipés à 90% pour une vie parfaite, mais cet avantage est vite perdu dans les luttes et frustrations qui nous attendent en ce monde imparfait.

Il faut simplement reprendre les qualités qui ont été perdues, c’est ce qu’on appelle le travail sur soi de développement spirituel. Retrouver le niveau du Ciel antérieur, prénatal, voilà quelle est la voie.

Tableau d’éléments négatifs ordinaires dans notre activité habituelle :


Les éléments correspondants présents en notre âme, et appartenant au milieu prénatal :

 

 Retrouver le chemin équilibré entre l’externe et l’interne

Comme nous sommes plus maladroits ou ignorants que bêtes et méchants, nombreux sont ceux qui cherchent les moyens de faire face aux défis de notre époque.

(Il n’est pas garanti de trouver la solution auprès des religions, car elles se sont soumises à notre « civilisation » destructrice, et d’autre part n’ont pas vraiment dépassé le stade des conflits.)

La solution existe, elle est sûre et accessible, elle peut nous conduire beaucoup plus loin que nous n’imaginons.

Retrouver l’équilibre personnel entre la vie matérielle externe et la nature morale qui est en nous.

Appliquer les principes innés de notre nature profonde envers tous les problèmes du monde, économiques, démographiques, écologiques, politiques, etc.

Le travail sur soi

Il a été longtemps ignoré,  mais n’est pas difficile à mettre en œuvre pour celui qui en fait le but de sa vie, en se fondant sur une intention véritable.

C’est suivre les vertus de base naturelles, telles que compassion, pardon, sincérité, intégrité, paix,…

Nous le faisons déjà largement, mais c’est bien sûr un engagement qui n’a pas de fin.

Progresser dans l’évolution personnelle consiste essentiellement à entretenir son Qi, l’énergie vitale et mentale qui est en nous.

Nous connaissons les méthodes pratiques comme la méditation et le Qigong.

Qu’est-ce qui se passe dans les méthodes pratiques ? Rien d’autre que l’accès au ciel antérieur, de manière inconsciente mais active.

La méditation ferme la porte aux pensées et distractions du monde externe, qui  bloquent le contact avec l’énergie originelle. Nous pouvons alors baigner dans le ciel antérieur, recevoir inconsciemment des éléments qui viennent remplacer nos aspects négatifs, nous rapprocher toujours plus d’une âme pure, authentique et complète.

Il en est de même pour le Qigong, qui est une méditation en mouvement et qui fournit de façon variée dans ses centaines d’exercices les mêmes avantages que la méditation.

Le développement spirituel

est  le double développement du corps et de l’esprit :

La personne est duelle, le travail sur soi doit donc être double pour être complet, cela signifie développer à la fois le corps et l’esprit.

La vie de l’esprit, vie interne, se rapporte à l’espace spirituel du ciel antérieur.

La vie du corps, externe, est en fait une énergie éternelle, qui se transmet sans interruption d’une génération à l’autre, d’une réincarnation à la suivante. Elle se rapporte à la vie physique matérielle en ce monde.

Nous devons cultiver l’esprit pour faire évoluer la vie du corps.

Cela parait dans les tableaux précédents qui montrent comment les désirs et émotions négatives se transforment en cinq vertus principales lorsqu’elles évoluent pour devenir des énergies spirituelles : intégrité, bonté, ordre/harmonie, sagesse, confiance.

Les transformations se jouent au niveau mental, entre le corporel et le spirituel, entre l’âme céleste et l’âme terrestre. Nos choix font que nous favorisons l’une ou l’autre. Les deux âmes s’influencent et se transforment mutuellement,

La progression réussie consiste en l’union des deux âmes. On découvre alors, car on est engagé sincèrement, que l’âme spirituelle est celle qui a l’autorité, porte les valeurs indiscutables, tandis que l’âme terrestre se complait dans les satisfactions plaisantes, mais inconséquentes, fugaces, toujours inassouvies.

A mesure que les deux se rapprochent, les éléments négatifs liés à la vie terrestre s’effacent et on retrouve les valeurs de notre nature prénatale. Il n’y a plus d’opposition entre les deux.

On peut parvenir à un niveau différent de conscience, au-delà de la polarisation. On n’est plus tiraillé par la souffrance des attachements à droite et à gauche, on se trouve au-dessus de cette dualité, et on peut voir que tout est uni et complémentaire en un seul tout.

On peut alors apprécier au mieux la bonne vie sur terre, dans la joie spontanée et le bien-être fondamental.

Nous sommes toujours la même personne, mais nous avons réuni le moi corporel et le moi spirituel. Le corps énergétique (qui anime la vie physique) a fusionné avec l’esprit et le mental (la vie spirituelle.)

La force vitale brute s’est muée en énergie spirituelle, et c’est grâce à ce procédé que l’esprit peut grandir, la conscience s’étendre.

Lorsque les deux sont pleinement unis, la force vitale et la vie de l’esprit ne forment qu’un seul être, c’est le moment où on est devenu immortel.

Le soi personnel est intégré dans le soi universel, qui est l’au-delà céleste.

Là où ça devient intéressant, si on a mené l’affaire au bout, dans la vie de droiture c’est que le décès n’est plus qu’un changement de vêtement. Le corps physique peut reposer en paix dans le sol, mais l’être spirituel que nous avons développé ne dépend plus du corps, il s’élève pour une vie immortelle dans l’éternité, ne laissant sur place qu’une enveloppe de chrysalide desséchée.

Comme déjà tant d’autres avant lui.

Il sera capable d’aider ceux qui continuent à suivre leur chemin dans le monde concret, pour remonter jusqu’à l’origine d’où nous provenons. C’est avoir pleinement accompli sa destinée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *